En vue de renforcer et de faire avancer l’inclusion financière en RDC, FINCA, représentée par son Directeur Général, Mamie Kalonda, et FPM ASBL conduit par son Directeur Général, Jean-Claude Thetika, ont signé ce 16 novembre, pour la 4ème fois, un contrat de partenariat dans la salle de réunion du Head Office de FINCA à Kinshasa, dans la commune de Gombe. Quelques managers de FINCA et FPM ont rehaussé de leur présence cette cérémonie, sans oublier des professionnels de médias de Kinshasa conviés.

Ce partenariat – qu’offre FPM (Fonds de Promotion pour l’Inclusion Financière en RDC) à ces partenaires –  s’inscrit dans le cadre de ses activités d’assistance technique directe.

De la petite histoire, rappelons que FINCA RDC collabore avec le FPM depuis l’année 2013. Elle a bénéficié de plusieurs appuis techniques du FPM ASBL, notamment dans la diversification des produits, l’ouverture des nouvelles agences et l’efficience opérationnelle.

Dans ce même registre d’assistance technique, FINCA a déjà bénéficié d’un financement sous forme de prêts de la part du FPM SA. Et, devant tous ces résultats encourageants et bien appréciés, il se dégage que le FPM a noté une bonne collaboration avec FINCA, ce leader de microfinance en RDC qui vise à atteindre 1 million des clients d’ici 2020.

Retenons du moins que, dans cet accompagnement, l’intervention du FPM dans cette nouvelle phase du 4ème partenariat portera essentiellement 3 activités, dont :

  • Organisation et mise en place du département des risques
  • Implémentation technique et commerciale d’une solution de paiement mobile (Cardless) banking)
  • Implémentation d’une solution de crédit scoring et de bureaux sans papier (automatisation de tout le processus de crédit).

En conclusion, l’appui du FPM ASBL consiste à doter FINCA RDC d’un département de gestion de risques qui renforcera le pilotage et la maîtrise des risques auxquels l’institution fait face. A ceci s’ajoute le déploiement d’un plan de renforcement de la culture en matière de gestion des risques dans tous les métiers et à tous les échelons de l’institution. La solution de paiement sans carte « Cardless solution » permettra aux clients et non clients de FINCA de retirer de l’argent des POS et ou ATM et de faire tous les paiements sans utiliser une carte de débit ou de crédit.

C’est ainsi que pour lier la parole à l’action, FINCA RDC est entrain de former 384 membres de l’UFECCO en Education Financière dans les communes de Matete, Ndjili, Kalamu, Ngaliema, Masina à Kinshasa.

FINCA RDC, institution de microfinance, certes, bien soucieuse d’imprimer une meilleure notion de services financiers, organise régulièrement des sessions de formation en éducation financière. Actuellement, FINCA forme, à Kinshasa, dans les communes de Matete, N’djili, Kalamu et Masina, les membres de l’UFECCO, pour dire ‘’Union des Femmes Commerçantes du Congo’’, que dirige Madame Tshibi Tshabeno.

C’est dans ce cadre-là que Mamie Kalonda, Directeur Général de FINCA RDC a procédé ce 17 novembre, à la descente sur terrain, plus précisément à la Paroisse Saint Joseph de Victoire dans la Commune de Kalamu où plusieurs femmes commerçantes sous le regard de leur présidente, précitée, suivaient une formation en éducation financière dirigée par les formateurs de FINCA. Elle les a encouragées et fortifiées les invitant à une meilleure implication et application des acquis de ladite formation.

Francis Madimu, FINCA DRC Training Manager, a éclairé davantage la lanterne des professionnels des médias présents sur le lieu en disant ce qui suit :

« Cette formation est destinée aux femmes dans le but de les sensibiliser et les éveiller face aux questions liées à l’éducation financière, notamment, l’épargne, le crédit, la budgétisation au quotidien, etc. Il a, par ailleurs rappelé, que le gouvernement de la RDC a même déjà lancé cette vaste campagne de l’éducation financière, dans l’objectif de la promouvoir sur toute la problématique liée à la gestion des ressources. Quant au choix des femmes, il a renseigné que cette catégorie de la population était le plus victime de la pauvreté en RDC. Aussi, a-t-il indiqué que les femmes sont  les gestionnaires au quotidien des ménages. Cependant, en termes de statistiques, les femmes sont malheureusement les moins éduquées. Il a conclu en disant que le problème en RDC n’est vraiment pas celui des ressources. Mieux serait en RDC de se focaliser sur la formation en gestion des ressources pour faire face à la vie et à l’avenir.

Les femmes très nombreuses et bien enthousiasmées ont témoigné de leur intérêt à cette formation. Elles ont toutes remercié FINCA pour l’initiative, invitant l’institution de perpétuer cette pratique et surtout de la répandre partout.



 
 
©2018 FINCA DR Congo